La Polyarthrite Rhumatoïde

 

Qu'est ce que la Polyarthrite Rhumatoïde ?

La polyarthrite rhumatoïde est la plus fréquente des diverses formes de rhumatismes inflammatoires chroniques regroupées sous l’appellation « arthrite ».

Elle entraîne une inflammationde plusieurs articulations à la fois, qui enflent, deviennent douloureuses et sont limitées dans leur amplitude de mouvement. Ces articulations peuvent se déformer progressivement. Chez la majorité des personnes atteintes, la polyarthrite rhumatoïde touche d'abord les mains, les poignets, les genoux et les petites articulations des pieds. Avec le temps, et parfois dès le début de la maladie, les épaules, les coudes, la nuque, les mâchoires, les hanches et les chevilles peuvent également être touchés.

L’évolution de la polyarthrite rhumatoïde est imprévisible. Dans bien des cas, elle évolue par poussées, entrecoupées de périodes où les symptômes s’atténuent, voire disparaissent temporairement. En règle générale, la maladie tend à s’aggraver, à atteindre et endommager de plus en plus d’articulations. Si elle n’est pas correctement traitée, la polyarthrite peut devenir très invalidante.

La polyarthrite rhumatoïde est considérée comme une maladie auto-immune, car des cellules du système immunitaire s'attaquent aux articulations, notamment en produisant des anticorps nocifs appelés « auto-anticorps ». Ceux-ci, ainsi que d’autres cellules du système immunitaire, s’attaquent aux articulations plutôt que de combattre des substances étrangères au corps (par exemple, des virus).

 

Un témoignage d’évolution favorable avec une prise en charge holistique

J’ai reçu en consultation Mme R âgée de plus de 80 ans atteinte de PR. Lors de sa 1ère visite, elle situe sa douleur à 8 sur une échelle de 10. Ses pieds et ses mains sont déformés. Elle tient son bras droit serré contre elle. Elle ne peut pas s’en servir. A l’interrogation elle parle avec beaucoup d’émotion du choc émotionnel qu’elle a eu quelques années auparavant, lors de la mort rapprochée de son chat et de son chien. Elle vit renfermée dans la chambre de la maison de retraite et ne veut pas se mêler aux autres.

Je lui propose un soin reiki pour calmer l’inflammation des articulations, des Fleurs de Bach pour entamer un « travail de fond » sur l’émotionnel, et du silicium pour régénérer le cartilage usé et reminéraliser les os. Elle repart motivée et détendue, avec un taux de 4 sur 10.

Un mois et demi après, elle revient me voir. Elle a le sourire. Elle est toujours à 4, mais les analyses sont stables. Elle sort de sa chambre, fait des courses avec sa fille, commence à bouger son bras. On continue Fleurs de Bach, Silicium et Reiki.

Lors de sa 3ème visite, elle a recommencé à manger avec son bras droit et n’est plus qu’à 2 sur une échelle de 10. Elle a retrouvé optimisme et dynamisme. Le traitement de fond continue.

Mme R est revenue une fois par trimestre, pour une séance de soins et des fleurs de Bach. En septembre dernier, elle a perdu son frère d'un cancer. Nous avons anticipé, et il n'y a pas eu de crise.

Début décembre, elle revient me voir désespérée : elle est de nouveau entre 8 et 9 sur 10 ! Après interrogation, elle a reçu un vaccin contre la grippe deux jours avant sa nouvelle crise !!! Heureusement qu'elle est receptive au Reiki : au bout d'une heure, l'inflammation est redescendue à 3. Elle revient en janvier pour stabiliser.

Isabelle
décembre 2012

Santé, holistique, isabelle laporte, Gagnac, Toulouse, diététicienne, soin, Reiki, fleur de Bach, nutrition cellulaire, diététique comportementale, maladie, senior, enfant, adolescent, ménopause, , entretien, consultation, maladie chronique, bébé, divorce, décès, déménagement, choc émotionnel, auto-immune, allergie, cancer, l'insuffisance cardiaque, l'emphysème, l'artériosclérose, l'infarctus, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, l'arthrite, la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme, la dystrophie musculaire, le diabète, les dégénérescences oculaires et nerveuses, la fibromyalgie, la leucoaraiose, la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la maladie de Huntington, les maladies lysosomales (Gaucher,…) la paralysie supranucléaire progressive la sclérose en plaques la sclérose latérale amyotrophique, la myofasciite à macrophages, le TDA, les différentes allergies, maladie dégénérative émergente